savantasse


savantasse

⇒SAVANTASSE, subst.
Vieilli, littér., péj.
A. — 1. Personne qui se targue d'être savante, qui affecte de l'être dans ses paroles, dans son comportement; médiocre savant. Synon. pédant, pédantasse (s.v. -ace; péj.). Je voudrais tenir un de ces savantasses qui me traitent d'obscurantiste, je lui dirais: « Ce n'est pas ma faute si je porte un costume de croque-mort. Après tout, le Pape s'habille bien en blanc, et les cardinaux en rouge (...) » (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1046).
2. Rare. Cuistrerie. Synon. savantasserie (infra rem.). La nouvelle cuistrerie apparue vers 1960 (...) a perdu de sa virulence, sitôt calmés les épigones de Roland Barthes, qui, sans prôner la savantasse, y incitait par sa séduisante manie de l'étymologie (Le Monde, 24 janv. 1990, p. 10, col. 1).
3. Adj. [Appliqué à des pers. ou à des choses] Qui manifeste un faux savoir, de la pédanterie. Nous sentions un besoin vif de dire des bêtises communes, afin de nous assurer que ce jargon savantasse, cette cantilène doctrinaire ne s'était pas attachée à notre gorge (DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 118). Un tailleur homme du monde, ami des lettres, furieux et savantasse de musique (GONCOURT, Journal, 1854, p. 136).
B. — Arg. milit., vx. Militaire instruit. Sous l'Empire, les militaires instruits, réfléchis (...) s'appelaient des savantasses; trente ans plus tard (...) des avocats (Général TROCHU, Lettre à J. Claretie, 31 août 1875 ds TITEUX, St-Cyr, 1898, p. VIII).
REM. Savantasserie, subst. fém., fam., péj., rare. Fait d'être savantasse. [L'âne:] Dans ce dock du grimoire universel (...) où s'entasse La savantasserie avec le savantasse (...) Il faut les voir rangés [les volumes] (HUGO, Âne, 1880, p. 292).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694: sçavantas; 1718: sçavantasse; 1740, 1762: savantasse; 1798: savantasse ,,quelques-uns écrivent savantas et ils ont tort``; 1835, 1878: savantasse ,,en poésie, on écrit quelquefois, savantas``; 1935: savantasse. LITTRÉ: savantas ,,ou plus souvent aujourd'hui, savantasse``; Lar. Lang. fr.: savantas [-] ou savantasse; ROB. 1985: savantasse ,,on a écrit aussi savantas``. Prop. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 216: savantasse. Étymol. et Hist. 1617 sabantas pour savantas (D'AUBIGNÉ, Avantures du Baron de Faeneste, I, IV, Œuvres, éd. Réaume et Caussade, t. 2, p. 398); 1646 sçavantasse (COSTAR, Lettres, I, 968 ds LIVET Molière). Dér. de savant; suff. -asse. Montaigne avait empl. ant. sçavanteau comme dimin. dépréc. (1580, Essais, I, 25, éd. P. Villey, p. 139). Fréq. abs. littér.:11. Bbg. HASSELROT 1957, p. 211. — QUEM. DDL t. 15.

savantasse [savɑ̃tas] n. m.
ÉTYM. 1646; adj. sabantas, 1617; de savant.
Vx ou littér. Pédant qui joue les savants. Médiocre savant (1.). → Docte, cit. 3.
1 Si vous en croyez des personnes aigries l'une contre l'autre (…) l'homme docte est un savantasse (…) le gentilhomme un gentillâtre (…)
La Bruyère, les Caractères, XII, 95.
2 (…) tout récemment, un savantasse anglais n'a-t-il pas traduit, en vibrations colorées, les vibrations sonores de cette même symphonie ? (la cinquième symphonie de Beethoven).
B. Cendrars, Moravagine, in Œ. compl., t. IV, p. 104.
REM. On a écrit aussi savantas (mil. XVIIe).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SAVANTASSE — s. m. (En poésie, on écrit quelquefois, Savantas. ) T. de dénigrement. Il se dit d Un homme qui affecte de paraître savant, mais qui n a qu un savoir confus. C est un savantasse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SAVANTASSE — n. m. Il se dit, par dénigrement, d’un Homme qui affecte de paraître savant, mais qui n’a qu’un savoir confus. C’est un savantasse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • savantasse —  adj. et n.m. Excessivement savant, pédant …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • -acé — ⇒ ACE, ASSE, suff. Suff. à valeur augm. ou péj., formateur d adj. et de subst. A. Ajoute ordinairement une nuance soit augmentative (idée d abondance), soit péjorative 1. Augmentative a) Substantif : bannasse « grand panier » (banne)… …   Encyclopédie Universelle

  • -asse — Suffixe donnant une valeur péjorative (ex. mollasse, dégueulasse). ⇒ ACE, ASSE, suff. Suff. à valeur augm. ou péj., formateur d adj. et de subst. A. Ajoute ordinairement une nuance soit augmentative (idée d abondance), soit péjorative 1.… …   Encyclopédie Universelle

  • savantas — (sa van tâ) •   ou, plus souvent aujourd hui, SAVANTASSE (sa van ta s ), s. m.. Terme de dénigrement. Celui qui affecte de paraître savant, mais qui n a qu un savoir confus. •   Et des gens comme vous doivent fuir l entretien De tous ces savantas …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • savant — savant, ante [ savɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n. • 1510; « sachant » XIIe; a. p. prés. de 1. savoir I ♦ Adj. 1 ♦ Qui sait beaucoup, en matière d érudition ou de science (I, 1o). ⇒ cultivé, docte, éclairé, érudit, instruit , lettré. De savants bénédictins.… …   Encyclopédie Universelle

  • Allen Mandelbaum — (born 1926 in Albany, New York) is an American professor of Italian literature, poet, and translator. He is currently W. R. Kenan, Jr., Professor of Humanities at Wake Forest University.His translation of the Divine Comedy of Dante Alighieri… …   Wikipedia

  • Allen Mandelbaum — (* 14. Mai 1926 in Albany/New York; † 27. Oktober 2011 in Winston Salem/North Carolina[1]) war ein US amerikanischer Professor der italienischen Literatur. Mandelbaum veröffentlichte auch Gedichte und und betätigte sich als Übersetzer. Seine… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Astruc — Pour les articles homonymes, voir Astruc (homonymie). Jean Astruc Activités médecin …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.